Comptes rendus du conseilCompte-rendus
ContactsContacts
Office de tourismeOffice de tourisme
Le domaine de ski alpinDomaine de ski alpin
Communauté de communes HMVCC HMV
Syndicat du Pays de MauriennePays de Maurienne
Bramans, Sollières-Sardières, Termignon, Lanslebourg Mont-Cenis, Lanslevillard

Votre maire, Jacques Arnoux

Le discours de Jacques Arnoux après sa nomination en tant que maire, en séance de conseil municipal du 25 mai 2020

"Mesdames et Messieurs, chers collègues,
Plus de deux mois après le scrutin, le nouveau Conseil municipal de Val-Cenis est maintenant installé.
Merci aux Conseillers municipaux pour la confiance que vous venez de m’accorder et qui me touche profondément. J’assume aujourd’hui, à nouveau, cette fonction de Maire de la Commune de ValCenis, avec fierté, car j’y vois la preuve de la reconnaissance du travail accompli durant le mandatprécédent, mais aussi avec beaucoup d’humilité, car j’ai pu mesurer au cours du mandat précédent la complexité de la tâche, l’engagement nécessaire et le poids des responsabilités qui sont associées à chaque décision prise.

Mon élection, aujourd’hui, comme maire est la concrétisation logique du vote intervenu, le 15 mars dernier, dans notre commune où nos concitoyens se sont mobilisés à 66,67 % et ont porté à plus de 57 % leurs suffrages sur la liste « Unis pour Val-Cenis », plus du double de voix que notre liste concurrente la plus proche. Un grand merci donc aux Cenisvalliennes et aux Cenisvalliens.

J’y vois d’abord la reconnaissance d’un bilan qui est celui de la majorité sortante en responsabilité dans notre commune nouvelle de Val-Cenis depuis 3 ans et la preuve qu’une très grande partie de nos concitoyens a pris conscience que l’union de nos cinq communes était une bonne chose. Il nous appartient maintenant de continuer à construire un avenir communal ambitieux et solidaire.

Je voudrais, ce soir, remercier les maires des communes historiques élus en 2014, Thérèse LEHOUX, Jean-Louis BOUGON, Rémi ZANATTA et Paul CHEVALLIER qui, à l’automne 2016, ont su mettre entre parenthèse leurs ambitions personnelles au profit de l’intérêt général pour créer les conditions d’une nouvelle ambition collective porteuse d’avenir autour d’un bassin de vie partagé.

Je souhaite aussi rendre un hommage appuyé aux maires délégués, adjoints et conseillers qui se sont impliqués durant trois ans pour faire grandir cette commune de Val-Cenis, qui ont été mon relais permanent dans chacune des communes déléguées, merci donc pour le travail accompli à Patrick BOIS, André BOROT, Clément FAVRE, Jean-Louis BOUGON, Laurent POUPARD, Georges MARIN, Rémi ZANATTA, Gérald BOUDON, Grégory BURDIN, Pierre VINCENDET, Gilbert SUIFFET, Christelle ZAPILLON, Paul CHEVALLIER, Jacqueline MENARD, Michel HUE et à travers eux, merci à tous les conseillers qui ont participé avec assiduité aux travaux communaux, dans un esprit collectif et constructif. Certains ont décidé de continuer l’aventure, d’autres non. Pour certains c’était un choix personnel, pour d’autres l’application de la règle électorale.

Je veux enfin saluer l’équipe unie, solidaire, motivée qui nous a porté vers la victoire. Sans ces 24 colistiers, rien n’aurait été possible, leur engagement a été total et c’est une grande fierté.

Cette élection - cela n’aura échappé à personne - a eu lieu dans un contexte très singulier, celui de la crise sanitaire que nous connaissons depuis plus de deux mois maintenant. Cette crise a démontré la force des territoires, qui ont fait une partie du « job » de l’État, au moment où lui-même a du mal à faire la preuve de son efficacité à protéger les citoyens. Ces territoires, ce sont nos collectivités, leurs élus et leurs agents, mobilisés à tous les niveaux et à chaque moment de la crise sanitaire. Je veux, au nom de tous, les remercier pour leur engagement sans faille.

La décentralisation répond plus que jamais aux attentes de nos concitoyens. Les sondages le montrent, la défiance des Français envers l’exécutif est inversement proportionnelle à leur attachement à leurs élus locaux - selon un sondage Odoxa, 75 % des français pensent que les élus locaux ont été à la hauteur de la situation, contre 34 % pour le gouvernement. S’il en était besoin, la crise sanitaire a montré que le service public local est un atout de par sa proximité, qu’il est inventif, pragmatique et résilient, qu’il répond au besoin de proximité des populations.

Mais la qualité dont il fait preuve n’est pas que le fait des élus, il est le résultat du travail d’hommes et de femmes qui ont fait le choix du service public. Je veux les remercier. Une municipalité ne peut agir seule. Nous ne pouvons rien, comme élus, sans être secondés dans notre action par les agents municipaux. Je sais pouvoir compter sur leur sérieux, leur engagement et leur sens du service au public pour qu’ensemble nous continuions à faire avancer notre Commune, nos villages, chacun dans ses missions et avec ses compétences.

Le 15 mars dernier, avec un taux de participation de près de 67 %, plus de 57 % des électeurs ont légitimé notre feuille de route. Il s’agit, pour les six années à venir, de franchir ensemble une nouvelle étape pour que notre commune soit plus que jamais un territoire solidaire et dynamique, qui soutienne le développement économique en s’appuyant sur ses deux piliers que sont le tourisme et l’agriculture, mais qui soit aussi attentif et respectueux de la qualité de son environnement. Je saurai, comme je l’ai été durant le mandat précédent en maire impliqué, ne ménageant ni ses heures de travail, ni son investissement pour l’intérêt général de la commune, le maire de tous les habitants de la Val-Cenis, des habitants de chacun de nos villages.

Notre système électoral de la Vème République est ainsi fait qu’il donne une large majorité à la liste arrivée en tête des élections afin que celle-ci ait les coudées franches pour mettre en œuvre le programme qu’elle a soumis au suffrage des électeurs. Pour réaliser les actions de la feuille de route que nous avons présentée et enrichie au cours des différentes réunions publiques, j’ai besoin de m’appuyer sur des maires délégués et des adjoints qui ont participé à la construction de celle-ci, qui partagent les mêmes points de vue sur le développement et l’avenir de Val-Cenis.

Pour autant, quatre conseillers sont issus de listes opposées à celle que je conduisais, les différences de point de vue qu’ils pourront exprimer au sein des différentes commissions, peuvent être un enrichissement mutuel si le débat reste démocratique, de qualité et dans un esprit constructif.

Gardons toujours à l’esprit que nos réflexions, nos décisions et nos actions, au sein du Conseil municipal, comme aux seins des instances dans lesquelles nous seront amenés à siéger, doivent être en permanence et entièrement tournées vers un seul objectif : l’intérêt collectif de Val-Cenis et de ses habitants. C’est pour cela que nous avons été élus.
Je vous remercie. »
 

Responsabilités, délégations (en construction)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Notre site internet utilise des cookies, petits fichiers enregistrés sur votre terminal lors de votre visite. Ils permetttent de conserver des vos données afin de faciliter votre navigation et permettre certaines fonctionnalités. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici
x